Accueil Historique
Historique de Lavardac


LA RUE GILLES PALASSIN DE LAVARDAC PDF Imprimer Envoyer

La famille de Gilles Palassin est originaire de Lavardac. Son grand-père, né en 1875, est propriétaire du Restaurant de la Poste dans cette ville.

Gilles Palassin n’est pas pourtant pas né à Lavardac mais à Paris, le 25 décembre 1917. Sa mère est née à Barbaste. Elle travaille dans « les bouchons ». Son père est donc originaire de Lavardac et est ferronnier d’art.

Sa mère part dans la capitale avec sa sœur. Les deux jeunes filles y rencontrent d’autres Lot et Garonnais.

Sa mère travaille dans une famille connue, les Margaritis. Elle devient la nurse de Gilles Margaritis. Elle rencontre son père, ils s’écrivent. Les deux jeunes gens se marient en 1913.

Une fillette Gillette, naît en 1914.

La 1° Guerre Mondiale éclate.

Les faubourgs où ils vivent sont touchés par les bombardements. La petite fille est apeurée. Les parents rentrent avec elle à Lavardac chercher le calme. Ils sont accueillis dans la maison familiale,chez Joaquim Palassin. Malheureusement, la fillette décède en 1918.

Lire la suite...
 
LA FONTAINE DU GRIFFON PDF Imprimer Envoyer

La Fontaine du Griffon, dans le bourg de Lavardac et le ravitaillement en eau.

La fontaine du Griffon était une fontaine de pierre en forme d’œuf d’où l’eau s’écoulait par 4 têtes de griffon en bronze. Erigée à Lavardac. construite en calcaire, elle état située place du Griffon. Un griffon est un animal fabuleux, avec un corps de lion, une tête et des ailes d’aigle. Il est gardien de trésors. Ici le trésor est l’eau.

La fontaine d’eau vive symbolise la source jaillissant au milieu du jardin, au pied de l’Arbre de Vie, au centre du Paradis terrestre, et se divisant ensuite en quatre fleuves coulant vers les quatre directions de l’espace.

L’on faisait couler, là, l’eau d’une source voisine.

Un document traite de l’utilisation de la fontaine du Griffon par les Lavardacais dans leur quotidien, au XIX° siècle

A Lavardac, le 1°Août 1849, le Maire est Jean Barrère. A peine élu, il prend les arrêtés concernant la fontaine du Griffon, précise que les contrevenants qui n’auront pas respecté la réglementation mise en place seront poursuivis par devant le tribunal de simple police pour être punis conformément aux lois. Le 5 août 1849, cette décision est adoptée par le Conseil Municipal de l’époque.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678SuivantFin»

Page 3 sur 8
Copyright © 2008 Ville de Lavardac - Création graphique et web -