Accueil Historique
Historique de Lavardac


Vivre à Lavardac au Moyen-Âge PDF Imprimer Envoyer

L’empire romain lentement disparaît. Les temps des invasions wisigothiques, durant le haut Moyen - Âge, montrent, qu’après les premières destructions, les sites antiques continuent à prospérer. Les gens de l’Aquitaine se mêlent aux populations germaniques.

Entre Antiquité et début du Moyen-âge

La première église de Lavardac dépend de l’abbaye de La Sauve-Majeure. Elle est construite sur le site de Saint -Crabary, puis reconstruite en dur. Trop éloignée de la ville, l’église perd au Xll° siècle son titre au profit de la toute nouvelle église Sainte Marie de Lavardac, contemporaine de la bastide. L’existence du castrum est mentionnée dans un texte de 1246. C’est une résidence fortifiée qui domine la vallée de la Baïse depuis un à-pic rocheux, au voisinage de l’actuelle place du château, créée à partir de 1 851. Le castum possédait, dans ses terrains calcaires veinés de silex, un point d’eau, indispensable à tout système fortifié, pris dans l’habitation du seigneur. Un auteur a évoqué les ruines d’un très vieux château dont subsistaient de vieux pans d’épaisses murailles. La dernière des tours carrées, assise sur le bord escarpé de la façade de la ville qui longeait la rivière, ruinée par le temps à sa base, s’écroula un jour, tout à coup. Les prisons auraient été installées dans une vieille tour. Dépendant du castrum, la chapelle castrale est dédiée à Saint Germain. Elle a aujourd’hui disparu. Il existait, au XIX°siècle, une rue Saint -Germain, à Lavardac. Un village se développe autour de la zone fortifiée : le bourg castrai.

Lire la suite...
 
La question fiscale PDF Imprimer Envoyer

La Monarchie souffre très tôt de difficultés financières qui deviennent vite chroniques. Elle confie le souci de percevoir les impôts à différents Fermiers. Ces derniers procurent à l’État des recettes prévisibles et régulières, en le débarrassant des soucis de la perception. Ils s’engagent à verser au Trésor la somme précisée dans le bail, à charge pour eux de percevoir la somme correspondante et en se payant sur les excédents, ce qui aggrave la charge due.
Parfois d’origine modeste, les financiers qui prennent les droits à ferme font rapidement fortune, ce qui leur permet de jouer un rôle politique et social. Leur avidité et leurs excès choquent l’opinion. À la fin du XVIII° siècle, la Ferme Générale représente une société inégalitaire. La Ferme Générale est une des institutions les plus critiquées. Les employés de la Ferme ne sont pas des fonctionnaires royaux, mais ils agissent au nom du roi. Ils bénéficient d’avantages particuliers et de la protection de la loi.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678SuivantFin»

Page 7 sur 8
Copyright © 2008 Ville de Lavardac - Création graphique et web -